apprendre à lire pour tous | nicolesemeria@orange.fr
apprendre à lire pour tous

 

La dyslexie

 

La dyslexie est parfois définie comme un retard d’au moins 18 mois dans l’apprentissage de la lecture. 

 Mais il ne faut pas attendre 18 mois d’échecs pour réagir.

 

Dès les premières semaines de l'apprentissage de la lecture il faut vérifier que l'enfant reconnaît

des lettres, et arrive à les assembler pour déchiffrer des syllabes.

Dès les premières semaines, il faut vérifier les acquis de l’enfant de CP

(Intervention de Nicole Séméria à la 2ème rencontre scientifique internationale sur les Dysphasies, Dyslexies et Troubles de  l’apprentissage du langage oral et écrit, en 2001 à Chartres : Etre vigilant et réactif dès le début du CP).

 

L’enfant dyslexique est conscient de son déphasage avec les autres et il en souffre. 

Cela peut entraîner de l’agitation, de la rêverie, un dégoût des apprentissages

ou de la dépression.

 

La dyslexie peut prendre de multiples formes (pas forcément ou exclusivement l’inversion des lettres) ;

elle est caractérisée par le fait que l’enfant n’arrive pas à déchiffrer correctement les mots et les textes. L'entourage pense parfois que l'enfant déchiffre bien mais ne comprend pas ce qu'il lit. Il est quand même prudent de vérifier la qualité du déchiffrage.

 

Contrairement à certains problèmes d’apprentissage connus des enfants éprouvant des difficultés plus généralisées,

           elle touche des enfants n’ayant à l’origine aucune difficulté par ailleurs.

 

Pour être reconnue légalement, elle doit être diagnostiquée par une équipe hospitalière spécialisée.

En effet, elle aurait une cause cérébrale organique ou fonctionnelle.

  

       Il y a d’autres troubles possibles :             dyspraxie :               difficulté gestuelle

                                                                            dysphasie :              difficulté à produire de la parole

                                                                           dyscalculie :             difficulté liée à l’arithmétique

                                                  dysorthographie :    incapacité à orthographier correctement 

 

Les uns ou les autres peuvent se trouver aussi chez un dyslexique, mais ils peuvent se présenter isolément.

 

 Mais ne désespérez pas !

 

Des troubles d’apprentissage de la lecture peuvent être liés à la méthode d'enseignement employée.

 Michel Habib lui-même, neuropsychologue connu, indique  dans son ouvrage « Le cerveau singulier » que

 

 des enfants non dyslexiques n’arrivent pas à apprendre à lire avec certaines méthodes,

 

alors que des enfants dyslexiques y parviennent avec d’autres. -

 

Ce sont les méthodes syllabiques – synthétiques (le b/a…ba)

qui permettent à ces enfants

d’apprendre à lire malgré leur dyslexie

 

Si aucune autre solution n'a été efficace, vous pouvez apprendre à lire vous-même à votre enfant ! 

 

Et nous vous proposons pour cela la méthode "Coucou !... Je suis là !"

qui a fait ses preuves avec beaucoup d'enfants dyslexiques. (voir la page "tarifs"

 

Apprendre à lire pour tous

11 rue du Puirs Racault 49440 Candé

  Tél :02 41 61 03 21

Port : 06 38 43 04 65