apprendre à lire pour tous | nicolesemeria@orange.fr
apprendre à lire pour tous

           

                                                    écriture - orthographe

Nous ne nous occupons pas ici des gestes nécessaires pour former les lettres (capacité gestuelle : graphomotricité) mais de la capacité à produire des mots et des phrases écrits, en dictée ou en rédaction.

Il y a trois compétences différentes à mettre en oeuvre pour une bonne orthographe :

1er niveau : le code

Il fautt maîtriser les correspondances des lettres (graphèmes) avec les sons (phonèmes)

nous allons, plus bas, décrire cette étape 

2ème niveau : l’orthographe lexicale 

On commence à la travailler avec l’enfant lorsqu'il a bien compris la combinatoire et ne fait pas d’erreurs en dictée phonétique.

On lui propose alors de « mémoriser » l’orthographe de mots contenant des lettres muettes, ou des exceptions ou anomalies orthographiques.Par exemple on lui apprendra que « sapin » ou « matin » s’écrivent avec « in », alors qu’on a  « main » ou « pain » et « rein ». Et un jour il faudra aussi qu'il sache écrire "thym"...

D'autre part, le même son « in » s’écrit différemment selon la signification des mots : pain, peint, pin .

Certains mots sont assortis d’une ou plusieurs lettres obligatoires : « enfant, dehors, longtemps… »…

Il ne s’agit pas encore d’appliquer des règles de grammaire et on ne va pas lui dicter des mots s’accordant en genre et en nombre ou des verbes conjugués.

3ème niveau : l’orthographe grammaticale  

L'enfant commence à apprendre les règles de grammaire.

On commencera souvent par le pluriel des noms : « un ami       -    des amis ».

On ajoutera ensuite le féminin, puis le féminin pluriel :   « une amie   -    des amies » .

On étudiera les accords sujet – verbe et les temps en conjugaison :    « ils  entendent...; ils entendaient"

Puis on abordera des notions de plus en plus complexes...

 

Nous pouvons vous conseiller les techniques pour acquérir ces compétences

 

C'est grâce à la combinaison de ces 3 compétences qu'on sera bon en orthographe

 

Mais revenons à la nécessité de bien maîtriser le code

  

                                                                    En début d'apprentissage de la lecture :

                                       l e c t u r e     ⇔     é c r i t u r e     

                                                                      sont indissociables                        

Quel que soit son âge, si l'enfant ne déchiffre pas correctement, il aura des difficultés en écriture.On pourra  évaluer ses connaissances avec "L'ABCD de la lecture"  ou  "Phonogrammes" et reprendre l’apprentissage du code (voir sur ce site, page"évaluations").                                             

Comment constituer ou renforcer la compétence pour déchiffrer ?

Lorsqu’on a fait mémoriser un ou plusieurs sons :

-  on les dicte séparément :   a    ch    r     [on utilise le "son" (phonème) plutôt que le "nom" de la lettre : «rrr» et pas «erre»]

-  on dicte des syllabes sans signification : «   pe     fi       rié      char      crian  »

-  on dicte des mots dont on entend clairement toutes les lettres (pas de lettres muettes) : « marié   chaton ».

 

La méthode "coucou !... Je suis là .." vous aidera...

                                 

   La bonne orthographe résulte de l’intégration successive de ces trois compétences :

 

                                    phonétique   →      lexicale     →    grammaticale